Le plaisir de rouler à grande vitesse

Abu_dhabi_police_car_chevorlet_camero

C’est connu, la vitesse au volant procure du plaisir. Un sondage réalisé par Sélection de Reader’s Digest rapporte que 80 % des jeunes de 18 à 20 ans affirment ressentir un immense plaisir en conduisant à grande vitesse. Pourquoi cet amour de la vitesse ?

Sensation de puissance et de liberté

La vitesse est une grande source d’excitation. « En moto à plus de 200 km/heure, on ne voit presque plus le paysage défiler », témoigne Christophe Robert, un motard passionné de la grande vitesse. Et ce n’est qu’un témoignage parmi tant d’autres sur l’apologie de la vitesse. Il faut dire que l’excès de vitesse peut être interprété comme un élan, une force ou encore une sorte de dépassement de soi. Il peut aussi procurer une sensation d’envol, de fuite, d’évasion, etc.

Le « plaisir » de flirter avec la mort

Une célèbre citation dit « faster, faster, until the thrill of speed overcomes the fear of death ». Par traduction libre, cela veut dire rouler de plus en plus vite jusqu’à ce que le plaisir de la vitesse dépasse la peur de la mort. Il faut dire qu’en procurant de l’extase ou de l’exaltation, la vitesse permet de mettre en danger sa propre vie. Pourtant, ce jeu ambigu et non moins dangereux avec le risque est souvent masqué, voire ignoré. Même les plus grands fans de la grande vitesse affirment ne jamais courir des risques alors qu’en réalité, ils jouent plus ou moins avec le danger en réalisant des manœuvres délicates : dépassement des limites, prise de risques dans les virages, vitesse de base élevée, etc. Il faut dire en effet que le fait de prendre une telle décision implique que l’on est prêt à se retrouver face à des situations critiques. Toutes ces attitudes démontrent la théorie selon laquelle on aime la vitesse parce qu’on prend un malin « plaisir » à flirter avec la mort.

Vivre ses fantasmes

Qui n’a pas rêvé de devenir un as du volant conduisant une mécanique rutilante et mythique. Vous pensez qu’il s’agit d’un fantasme comme tant d’autres. Certains ne jurent que par Ruby Fortune app. Alors, pourquoi se priver de faire de la vitesse ? » Détrompez-vous, votre comportement provient de vos fantasmes. Donc, ne vous étonnez pas, si vous roulez à 180 km/h, alors que la limite est fixée à 110. C’est simplement votre côté formule 1 qui fait surface. Levez le pied pour que tout rentre dans l’ordre.