Les qualités requises pour faire carrière dans le sport automobile

hqdefault_live

Féru des courses, vous envisagez de faire carrière dans le secteur du sport automobile. Cela tombe bien puisqu’on vous dit tout dans cet article. Formation au BPJEPS, stages dans les écuries, sélection de nouveaux talents, retrouvez toutes les possibilités pour accéder au métier de pilote de course.

Le BPJEPS en sport automobile

Diplôme du même niveau que le baccalauréat, le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, mention sport automobile, est sans doute le moyen le plus classique pour accéder au métier de pilote de course. Avant d’inscrire à cette formation, il faut être âgé de 18 ans, détenir son permis B et présenter un certificat de formation aux premiers secours. À la fin de la formation, vous pouvez suivre le DJEPS perfectionnement sportif qui est proposé par l’Auto Sport Academy du Mans ou tenter votre chance dans les journées de sélections de pilotes organisées par les comités du sport automobile.

Stages de détection de nouveaux talents

L’accès aux formations traditionnelles comme le BPJEPS se fait assez tardivement parce qu’il faut d’abord passer son permis de conduire. Pour démarrer très tôt sa carrière, les professionnels du secteur conseillent aux jeunes de s’essayer au karting, qui permet déjà de se familiariser avec la grande vitesse et qui apprend à maîtriser le sens de la glisse et les trajectoires. Ensuite, avec ou sans le BPJEPS, le futur pilote peut tenter sa chance dans les stages de détection dont le plus connue est le Rallye Jeune. Proposée par la FFSA, cette compétition a pu faire évoluer des jeunes talents et en faire des grands pilotes. C’est le cas de Sébastien Loeb par exemple.

L’avantage de ces stages de détection est qu’ils sont non seulement accessibles, mais également peu coûteux. Pourtant, ils permettent aux jeunes talents d’avoir accès à des programmes de formation incluant un certain nombre d’épreuves du Championnat des rallyes.