Quelques anecdotes du sport automobile

Toyota_Celica_Gr.A_001

Vous avez surement entendu parler ou lu quelque part des mésaventures de pilotes ou des histoires drôles qu’ils ont vécues dans le monde de la compétition automobile. Voici une petite sélection d’histoires cocasses ou originales du sport automobile.

L’équipage Franck Gardner et Bobby Olthoff

Lors de la course « 9h de Kyalami » en 1963, nos deux pilotes ont fini 2e sur leur Cobra 4.2 l dans des circonstances pour le moins rigolotes et impossibles à imaginer aujourd’hui. À quelques kilomètres de l’arrivée, Olthoff avait fait une sortie de route et se rendait au stand à pied. Voulant sauver la mise, Gardner prit un scooter et enfila un casque pour sortir la voiture de là. Avec l’aide des spectateurs, il réussit à la remettre sur ses roues et réussit à atteindre la piste entre deux voitures de course. Il a donc pu traîner jusqu’à la ligne d’arrivée avec son casque de scooter vissé sur la tête. Pouvez-vous imaginer aujourd’hui une course automobile avec un des pilotes atteignant le stand à pied et l’autre débarquant avec un casque de scooter sur la tête ?

Quelques anecdotes sur les 24 Heures du Mans

C’est en 1949 que les 24 Heures du Mans ont vu pour la première fois la participation d’une voiture Diesel.

En 1953, deux voitures ont participé dans la course en affichant le même numéro.

En 1957, un pilote a dû pousser son véhicule sur une distance de 7 km pour atteindre les stands, et ce à cause d’une panne d’essence.

À l’origine, les équipages dans les 24 Heures du Mans étaient composés de deux pilotes, mais en 1977, le nombre a été augmenté à trois. Il faut dire que pour tenir le coup, les pilotes étaient obligés de forcer sur la consommation de café. Les relais duraient à l’époque 1h30 et 2 h et chaque pilote devait remonter dans le véhicule toutes les quatre heures.